Compte Rendu du Voyage de la Mémoire à Rivesaltes et Récébédou des 12 et 13 Novembre 2014

Publié le Dimanche 16 Novembre 2014 -Mis à jour le Lundi 17 Novembre 2014 à 22h40

Comme chaque année, le CRIF Marseille Provence a organisé mercredi 12 et jeudi 13 novembre 2014 son voyage de la « Mémoire » avec des élèves de collèges et de lycées marseillais.
Les écoles, Yavné, ORT, les collèges, Pont de VIVAUX, Darius MILLAUD et le lycée Honoré DAUMIER avaient délégué élèves et professeurs pour aller à la découverte de camps d’internement du sud ouest de la France.

D’abord le camp de Rivesaltes où guides et historiens ont pu nous décrire la détresse et le dénûment dans lesquels vivaient les détenus .

 


Après une cérémonie officielle et un dépôt de gerbe devant le mémorial nous nous sommes partis pour TOULOUSE où nous avons été accueillis chaleureusement par l’ORT-Colomiers avec un excellent dîner et une ambiance conviviale.
Après une nuit réparatrice nous avons pris la direction de l’école OR THORA de triste mémoire , où nous avons pu allumer des bougies à la mémoire des familles SANDLER et MONSONEGO et des militaires Français tués à Toulouse et Montauban.


Nos élèves étaient bouleversés et nombre d’entre eux n’ont pu retenir leurs larmes.
Tsion SAADOUN professeur d’histoire de l’école yavne a donné sens à cet allumage en développant la parabole de la symbolique de la bougie avec beaucoup de brio.
La dernière étape de ce pèlerinage était au camp de Récébedou où une fois de plus les élèves ont du entendre la litanie des souffrances des internés.
Sur le chemin du retour les adolescents ont pu s’exprimer sur les moments intenses qu’ils avaient vécu, nous avons pu entendre des paroles fortes :

Malika :  » je n’aimais pas les juifs , je pensais qu’ils voulaient tuer tous les musulmans. J’ai compris que c’était faux. »
Lea :  » nous sommes tous des êtres humains, nous devons nous tendre la main en faisant fi de nos différences. »
Michèle TEBOUL  » vous êtes l’avenir de notre ville, ce voyage donne tout son sens au bien vivre ensemble. Grace à vous Marseille ne sera plus la ville que l’on décrie mais celle qu’on admire. »

Ce voyage d’où les élèves ne reviennent plus les mêmes n’a pu être une réussite que grace au travail de Renée DRAY-BENSOUSSAN Présidente de la commission mémoire au CRIF et historienne reconnue de la Shoah, Francine COHEN Présidente régionale du Bne-Brith, Michel BROMBERG notre reporter photo et bien sur Edith BISMUTH qui a été la cheville ouvrière de cette entreprise.

CRIF Marseille – Provence

Publicités