Dejeuner-débat du Crif Marseille-Provence avec Madame Anita Mazor, Consul Général d’Israel à Marseille

Madame la Consule Générale d'Israel à Marseille - Anita MazorDans le cadre de nos déjeuners-débat, nous accueillons ce jour, le 5 Novembre 2015, Madame Anita Mazor Consul Général d’Israël à Marseille.

Une rencontre lors de laquelle Madame le Consul général s’est montrée heureuse et enjouée d’être nommée à Marseille où elle ne compte que des amis car elle y a déjà séjourné lors d’une précédente mission.

Dans son exposé liminaire, elle a décrit la situation tendue en Israël avec les « attentats au couteau » qui se multiplient et qui constituent une atteinte inadmissible à la population. Malgré cette menace, il est exclu que la réplique soit du même ordre car le peuple juif a d’autres ressources et elle a formé l’espoir qu’une fois encore Israël surmontera cette épreuve.

A la question relative à l’ennemi intérieur constitué par les députés arabes israéliens qui ont une démarche agressive envers l’Etat d’Israël, elle a répondu par un seul mot : DEMOCRATIE, dans la mesure, bien entendu, où la Loi est respectée.

L’interrogation au sujet de la politique des Etas-Unis et de l’accord signé par son Président Barack Obama avec les dirigeants Iraniens sur le nucléaire, Madame Anita Mazor a évoqué à la fois les nouvelles alliances et les Intérêts qui président aux décisions des gouvernements.

Le moment n’est-il pas venu, alors qu’on célèbre le 20éme anniversaire de l’assassinat d’Yitzhak Rabin, et que Benjamin Netanyahou est encore aux affaires, d’infléchir la politique actuelle pour accentuer les négociations?

Madame Anita Mazor observe que rien ne bouge, que Mahmoud ABBAS occupe le pouvoir et les appels de Benjamin Netanyahou dans son discours à l’ONU le 1er Octobre dernier pour de nouvelles négociations sont sans aucun effet.

« Que l’autorité palestinienne contienne ses extrémistes. »

L’admission de l’entité palestinienne au sein de l’ONU comme « Etat non membre » ajoute à la confusion car les conditions de forme du droit international pour que les Palestiniens aient un état ne sont pas remplies. De plus, entre le Hamas, le Fatah et le Hezbollah, avec qui signer la paix ?

Madame Anita MAZOR indique que pour sa part, elle tient dans le cadre de sa mission et avec son équipe, à présenter l’Etat d’Israël sous son meilleur jour en mettant en avant tous les atouts et toutes les capacités qui sont évidentes.

Les progrès réalisés en 65 ans d’existence sont énormes d’autant plus que l’état de guerre est permanent depuis la création de l’Etat d’Israël et elle souligne que la population est passée de 2 à 8 millions d’âmes.

Cette réunion se termine par l’espoir unanime de voir un jour les négociations aboutir à une paix véritable.

Dejeuner débat avec Madame la Consule Générale d'Israel à Marseille Anita Mazor

Publicités