Marseille : Inauguration de l’exposition sur le génocide des Tutsi au Rwanda

Le Jeudi 12 novembre 2015 au local de l’association Handicap Amitié culture-Cercle d’étude Elie Wiesel, fut inaugurée l’exposition « Le génocide Tutsi au Rwanda » prêtée par le Mémorial de la Shoah et présentée par la commission mémoire du CRIF Marseille-Provence dans le cadre de ses actions pédagogiques.

HAC-Cercle d'Etude Elie Wiesel (Photo Crif Marseille-Provence )

Etaient présent les élèves de Premières du Lycée Daumier avec leurs professeurs et les proviseurs Jean Marc Philippe et Yves Rollin.

Monsieur Marcel KABANDA, Historien, Président de IBUKA, (association représentant les victimes du génocide rwandais qui œuvre pour la mémoire et met en place des projets de soutien psychologique, soins de santé, aide à la scolarisation ou construction des maisons etc. pour venir en aide des rescapés) s’est adressé aux élèves pour expliquer le génocide, étant lui -même un rescapé.

HAC-Cercle d'Etude Elie Wiesel (Photo Crif Marseille-Provence )

Madame Josette Keiserman, Présidente de H.A.C-Cercle d’étude Elie Wiesel, a présenté l’exposition par ces quelques mots : « …Je m’adresse plus particulièrement à vous, Monsieur Marcel Kabanda, président de IBUKA qui signifie en Kinyarwanda « Souviens toi ».

Le souvenir de cette tragédie et de ses origines est essentiel pour que l’humanité bâtisse un monde meilleur….. »

HAC-Cercle d'Etude Elie Wiesel (Photo Crif Marseille-Provence )

Madame Renée Dray-Bensousan présidente de la commission mémoire du CRIF Marseille-Provence souligne que depuis le début de son élection a la tète du CRIF Marseille-Provence, la présidente, Michèle Teboul, a tenu a donner une très grande place non seulement à la mémoire mais encore aux rencontres interculturelles et mémorielles. Le dialogue interculturel facilite une compréhension commune des enjeux tout renforçant la connaissance et la confiance mutuelles. Il permet d’établir des ponts entres les nations, les communautés et les individus.

C’est pourquoi chaque année une leçon est donnée par un spécialiste sur un des quatre génocides reconnus sur le plan international. Chaque 27 janvier une journée est organisée par un établissement pour ne pas oublier. Cette année ce sera au tour du lycée Honoré Daumier de la prendre en charge. Depuis l’an dernier, c’est sur le génocide des Tutsi au Rwanda que s’est concentré notre intérêt d’où cette exposition.

HAC-Cercle d'Etude Elie Wiesel (Photo Crif Marseille-Provence )

Il y a obligation pour nous tous d’être à la hauteur de notre héritage millénaire, si riche, qui exige l’ambition de construire, ensemble, un avenir commun sans oublier les souffrances imposées à des peuples.

Publicités