« …Pas de Juif ni d’israélien parmi nous … »(Mahmoud Abbas au Caire Septembre 2010)

Certains se souviennent de cette déclaration de Mahmoud Abbas en Septembre2010 :

(Photo A.P)

« Je suis disposé à accepter un tiers parti comme l’OTAN, pour contrôler l’exécution de l’accord, mais je n’accepterais pas des juifs parmi les forces de l’OTAN, ou que l’un d’entre eux vive parmi nous. Je ne veux d’aucun israélien sur le territoire palestinien ». WAFA.

Depuis et à de nombreuses reprises, cette vision d’un état palestinien sans juif a été rappelée par Abbas et ses conseillers. Venant d’un homme considéré par les instances internationales comme « modéré, épris de paix » une telle vision a de quoi étonner et indigner. Mais non ! Ce qui étonne et indigne la « communauté internationale » c’est avant tout qu’aujourd’hui, des Juifs vivent dans ces territoires, et que leur présence serait l’obstacle principal à la paix …
Benjamin Netanyahou, le 9 Septembre 2016, voulant contester cette affirmation a repris cette vision palestinienne d’un état sans juif en la qualifiant pour ce qu’elle est : « un nettoyage ethnique » !
Voici sa déclaration : « J’ai toujours été perplexe quant à l’affirmation que les localités juives de Judée-Samarie sont un obstacle à la paix. Personne ne pourrait sérieusement prétendre que les 2 millions d’Arabes vivants en Israël sont un obstacle à la paix. Ils ne le sont pas. Au contraire. La diversité d’Israël exprime son ouverture d’esprit et sa volonté pour la paix. Pourtant, les dirigeants palestiniens exigent un Etat palestinien avec une condition préalable – Pas de Juifs. Cette demande de nettoyage ethnique est purement scandaleuse. C’est d’autant plus scandaleux que le monde ne trouve pas cela scandaleux.

Certains pays favorisent même cet outrage. Posez-vous la question : accepteriez-vous un nettoyage ethnique dans votre État ? Un territoire sans Juifs, sans Hispaniques, sans Noirs ? Depuis quand l’hypocrisie est une base pour la paix ? En ce moment, les écoliers juifs en Judée-Samarie jouent dans des bacs à sable avec leurs amis. Leur présence rend-elle la paix impossible ? Je ne le pense pas.
Je pense que ce qui rend la paix impossible est l’intolérance des autres. Les sociétés qui respectent chaque individu sont celles qui aspirent à la paix. Les sociétés qui exigent le nettoyage ethnique ne souhaitent pas la paix.
Je rêve d’un Moyen-Orient où les jeunes Arabes et les jeunes Juifs étudient ensemble, travaillent ensemble et vivent ensemble côte à côte dans la paix. Notre région a besoin de davantage de tolérance et non le contraire.

La prochaine fois que vous entendez que les Juifs ne peuvent pas vivre quelque part, et encore moins dans leur patrie ancestrale, prenez le temps pour penser aux conséquences. Le nettoyage ethnique comme solution pour la paix est absurde. Il est temps que quelqu’un le dise. Je viens de le faire. On ne peut être plus clair et j’ajouterais que, que l’on soit ou non d’accord avec la politique Israélienne menée par B. Nétanyahou dans les « territoires disputés », tout être humain devrait être indigné et dénoncer cette vision palestinienne d’un état sans juif. Surtout quand Mahmoud Abbas ajoute à cette exigence ethnique pour son futur état, celle du droit au retour de 5 millions de Palestiniens en … Israël ! Quel est son objectif final ?
Le département d’État américain, par sa porte-parole Elizabeth Trudeau, a qualifié vendredi cette intervention de B. Nétanyahou, d’« inutile » et d’« inappropriée ».
Elle a aussi affirmé « Nous sommes évidemment en désaccord avec le fait de qualifier ceux qui s’opposent à la construction de colonies ou les considèrent comme un obstacle à la paix, comme des partisans du nettoyage ethnique des juifs de la Cisjordanie ».
Madame Trudeau probablement embarrassée, se trompe ! Les Palestiniens qui refusent la construction de « colonies » en Cisjordanie, s’agissant de territoires disputés, ont certes le droit de s’opposer et ils ne s’en privent pas. Par contre, les Palestiniens, Mahmoud Abbas en tête, qui ne veulent « aucun juif dans leur futur état » sont bien des partisans du nettoyage ethnique. Cette attitude est « humainement » inacceptable.

Gérard VEILLARD

Publicités