« Souviens-toi que tu étais un étranger en Égypte ! » : Le Crif Marseille-Provence vous souhaite de très bonnes fetes de Pessah

À l’heure où nous allons fêter PESSA’H et la Liberté retrouvée, l’Exode nous impose perpétuellement de ne pas oublier cette parole de Moïse : « souviens-toi que tu étais un étranger en Égypte ! ».

Ce souvenir de l’esclavagisme subit par notre peuple nous est encore vivace ! La cause est que de génération en génération on nous contesta, pourchassa, assassina.

La providence nous conserva idem au contraire d’autres peuples antiques à travers le temps et à travers les évènements.

PESSA’H est alors ce moment où le passé devient un présent éternel, porteur d’espoir, de délivrance et de lumières.

L’intolérance et la haine sont les panacées des esprits obscurs de notre temps. La purge identitaire voulue par certains moteurs de la pensée nous renforce dans l’absolue nécessité d’œuvrer au rétablissement des vraies valeurs humanistes.

Alors, en ces jours de fête où nous allons célébrer la victoire de la lumière sur les ténèbres, cette de la Liberté sur l’oppression, celle de l’espoir sur celle du renoncement ; gardons dans nos têtes le souvenir de ces dangers constants qui exigent notre vigilance permanente ; et ayons dans nos cœurs la fraternité d’âme que nous enjoint pour lesquelles Moïse a été notre guide.

A tous les opprimés du monde ; car « souvenons-nous que nous étions des étrangers en Égypte ! ».

Pessa’h cacher vé samea’h

Crif Marseille-Provence

Advertisements