Présidentielle : Jean-Marie Cavada invité du Crif Marseille-Provence

VAL_0059

Le débat, animé par le journaliste Alexandre Rozenberg, avait réuni hier jeudi 4 mai près de deux cent personnes à l’hôtel Golden Tulip-Euromed à Marseille.

Revenant sur son enfance d’orphelin, Jean-Marie Cavada qui est accompagné d’une militante d’ « En Marche », Clara Sabban, a rendu hommage à la République Française qui l’a nourri, habillé, ainsi qu’à l’école publique qui a fait de lui ce qu’il est devenu.

Il a évoqué les grands noms de son Panthéon personnel, personnages emblématiques qui par leurs actes de courage étaient à l’origine de la construction européenne: Marek Edelman, Samuel Pisart, Joël Brand et Gouri Fleisman.

« Je ne peux oublier », nous a-t-il confié que « les Juifs ont déposé leurs cendres sur les routes d’Europe pour construire un monde meilleur.

N’ayons pas la mémoire courte et pensons aux réfugiés de Mossoul ou d’Alep, les nouveaux exilés ».

« Rien ne justifie le vote FN »

Il a précisé qu’il était « un européen de France aux origines espagnoles » et que « l’Union Européenne malgré ses erreurs, ses hauts et ses bas, avait pacifié les conflits.

Aujourd’hui je comprends la colère des français, mais rien ne justifie le vote FN.

J’ai honte pour mon pays. »

« Marine Le Pen est incompétente, haineuse, elle a la finesse d’un couteau de boucher ». -t-il ajouté.

Sur le programme d’Emmanuel Macron, il a développé les grands thèmes de son programme: l’éducation, les réformes de l’enseignement, sociales et économiques, la formation professionnelle… et plus particulièrement la centralisation européenne, du Parquet, de la Police et des Renseignements qui seront plus efficaces dans la lutte contre le terrorisme.

Parmi l’assistance ,une personne a livré un témoignage :  « Ce n’est pas l’Islam qui rend fou, mais c’est le manque de perspective, d’espoir dans l’avenir. Les jeunes à l’esprit faible se laissent berner par les thèses de l’Islam radical, par des prédicateurs. »

Le « ni, ni » n’a pas lieu d’être

En conclusion, l’ancien journaliste a rappelé que la Paix était éphémère et que le malheur n’était reconnu qu’à posteriori.

S’adressant plus particulièrement à la communauté juive, il nous a demandé d’être les porte-paroles en faveur d’Emmanuel Macron, le seul candidat républicain, jeune et dynamique, porteur d’espoir et de renouveau.

Le « ni, ni » n’a pas lieu d’être.

Bruno Benjamin a sincèrement remercié Jean-Marie Cavada, et l’assistance venue nombreuse.

Espérons que les éclaircissements de Jean-Marie Cavada permettrons aux indécis et aux abstentionnistes de se déplacer en masse pour voter Emmanuel Macron ce Dimanche 7 Mai.

Publicités

VIDEO. Conférence-débat de Jean-Marie Cavada à Marseille sur l’élection Présidentielle : regardez la vidéo via Facebook

IMG_3495.JPG

Jean-Marie Cavada, Député Européen, Ancien journaliste, Président de Génération citoyen et proche soutien d’Emmanuel Macron, était l’invité le 4 Mars de la soirée Conférence-Débat organisée par le Crif Marseille-Provence dans un Grand Hotel de Marseille devant près de 200 personnes et de nombreuses personnalités politiques.

Interrogé par Alexandre Rozenberg, journaliste à RCN 89.3 (Radio Chalom Nitzan), Jean-Marie Cavada, soutien d’Emmanuel Macron (En Marche) a évoqué dans le cadre du second tour de la Présidentielle, entre autre, l’Europe, les dangers de l’extrémisme, le conflit Israelo-Palestinien, et à pu répondre à de nombreuses autres questions diverses avec la participation également de Madame Clara Sabban suppléante de Franck Keller dans la course aux législatives à Neuilly sous l’étiquette « Génération Citoyen », mouvement dirigé par Jean-Marie Cavada.

 

Conférence à Marseille de Dov Maïmon « Le nouvel ordre mondial et ses implications pour les juifs d’Europe » le Jeudi 27 Avril 2017

Conférence Dov Maimon

Conférence à Marseille de

Dov Maïmon

Directeur de recherche au Jewish People Policy  Institute (JPPI) à Jérusalem

au Centre Fleg – 4 impasse Dragon 13006 Marseille.

En ces temps difficiles, il nous éclairera sur la place des Juifs en Europe.

Reservation par mail : crif-presidence@orange.fr

 

Conférence d’André BERCOFF à Marseille : »Election Présidentielle 2017 :Chronique d’une implosion annoncée « Du jamais vu dans la Vème République ».

Conférence André bercoff - Crif Marseille Provence

« Je suis un caméléon sur un plaid écossais », dit de lui le journaliste André BERCOFF venu aujourd’hui animer une conférence sur les élections présidentielles. Cette rencontre était dirigée par Thierry NOIR, un ancien journaliste de La Provence.

André BERCOFF n’a pas failli à sa réputation d’iconoclaste. Pour lui, les trois crises actuelles, économique, identitaire et celle du pouvoir, sont les racines du mal être des français. Il ne faut pas sous-estimer le retour des « Refoulés », ce qui ne trouvent pas leur place, ceux qui se sentent hors circuit. Cette France abandonnée est accueillie à bras ouverts par Marine Le Pen. C’est le parallèle qu’il a fait avec l’électorat américain qui a porté Donald TRUMP au pouvoir.

Conférence André Bercoff - Crif Marseille Provence

(de gauche à droite : Bruno Benjamin, Thierry Noir, André Bercoff)

Blessé par le terme d’islamophobie qu’on lui a attribué, il insiste néanmoins sur sa priorité : la lutte contre l’islam radical et ses dérives : maux majeurs de notre société. « Assez de repentance, trop de repentance » fustige André BERCOFF, « cela fait le lit du FN». Si l’islam se nourrit du FN, et vice versa, sa priorité n’est pas la lutte contre le FN. Il faut mettre des mots sur des maux, nommer les choses, tels sont ses leitmotivs.

IMG_3436

A la question : « Vous qui connaissez les grands hommes d’Etat… » il répondra « je ne connais pas de grands hommes d’Etat, il n’y en a pas. »

André Bercoff - Conférence Crif Marseille Provence

Les échanges avec le public, parfois vifs ont soulevé des interrogations. Dans tous les cas André BERCOFF n’a jamais laissé personne indifférent. Le jeu de la démocratie a trouvé sa place ce matin.

Pour voir ou revoir la conférence via Facebook cliquer sur ce lien

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Edith JANOWSKI-BISMUTH  Crif Marseille-Provence

« Shimon Peres, le combattant de la paix » en présence de sa fille Tsvia Walden à Marseille

A la suite d’une réunion privée avec Monsieur Jean-Claude Gaudin, Sénateur – Maire de Marseille, nous avons reçu lors d’un déjeuner féminin en partenariat avec le Centre Edmond Fleg et la BJM (Bibliothèque Juive de Marseille – Lilly Scherr), Tsvia Walden, fille de Shimon Peres, ancien Président de l’Etat d’Israël et femme engagée dans le combat, comme son illustre père, en faveur de la Paix.

P3270018

Lors des obsèques de son père, elle rappela qu’elle fit une démarche particulière et significative lors du Kaddish, prière récitée lors de la disparition d’un proche, habituellement réservée qu’aux seuls hommes. Aux côtés de ses deux frères et au texte initial elle récita : Lire la suite

Conférence avec André Bercoff le Dimanche 2 Avril 2017

Flyer Andre BERCOFF

Bruno Benjamin, Président du Crif Marseille-Provence

vous invite à une rencontre exceptionnelle à Marseille avec

André Bercoff, écrivain et journaliste

le 2 Avril 2017 à 10h30 (précises)

à l’Hotel NOVOTEL – 103 Avenue du Prado 13008

Entrée : 5€ ( Gratuit pour les étudiants)

Réservation obligatoire par mail : crif-presidence@orange.fr

ou au 0491570335

Pour écouter l’interview d’Andre Bercoff dans l’emission #CrifMag, Cliquer sur ce lien

Conférence débat au Camp des Milles : « Pour résister: la démocratie face aux extrémistes. »

La ville d’Aix-en-Provence a mis en place deux journées ouvertes aux étudiants au Site-mémorial du Camp des Milles, le mercredi 22 mars 2017 après-midi et le 23 mars au matin, suivi d’une conférence –débat le jeudi 23 mars 2017 après-midi sur le thème : « Pour résister : la démocratie face aux extrémismes » en présence de :Alain Chouraqui : Directeur de Recherche émérite au CNRS, président fondateur de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, Responsable de la Chaire Unesco sur le thème « Éducation citoyenne, sciences de l’homme et convergence des mémoires »

Michel Wievorka : directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et président de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH)

Rostane Mehdi : directeur de l’Institut d’études politiques d’Aix
Et en présence de nombreux élus et de personnalités du monde associatif.


Le débat portait sur la crise institutionnelle, la perte de repères chroniques et la recherche de repères forts expliquant la dérive religieuse et le populisme.

Comment résister:
Éduquer: le système de valeur doit être enseigner, Éduquer au Droit

Protéger : l’endroit protège l’ordre démocratique (Proximité de lieux de mémoire , de réflexion , inter activités…..exemple Camps des milles , la cité des science à Paris )

La démocratie est une question éthique, un devoir moral.