Le Président du Crif Marseille-Provence adresse une lettre à Monsieur le député Patrick Mennucci suite à son Tweet sur le voyage en Israel du Président de la Région PACA Christian Estrosi

Image

tweet-du-31-dec-2016-patrick-mennucci

courrier-m-mennucci-1-2courrier-m-mennucci-2-2

Publicités

#Resolution UNESCO sur Jerusalem : Courrier du Crif Marseille-Provence adressé aux élus de la République de la Région 


#BringBackOurHistory :Nous vous transmettons le courrier que nous avons adressé aux élus de la République de la région  concernant la résolution de l’UNESCO sur Jerusalem ainsi qu’une vidéo (ci-après) à partager.

#UnescoGarbageChallenge :​

Nous vous invitons à réaliser cette vidéo et à la partager massivement de manière virale auprès de vos contacts, des médias et politiques.

Nouveau vote à l’ UNESCO sur #Jerusalem : Lettre à François Hollande par Hagay Sobol

« Sur les lieux saints de Jérusalem, faites entendre la voix de la #France à l’Unesco Monsieur Hollande » via Huffingtonpost.fr
http://m.huffingtonpost.fr/hagay-sobol/sur-les-lieux-saints-de-jerusalem-faites-entendre-la-voix-de-la/

L’UNESCO, la France, Israël, la paix et la laïcité : un rendez-vous manqué ?

Le conseil exécutif de l’UNESCO, en niant tout lien entre le peuple juif, Jérusalem et le Mont du Temple, ne vient pas de voter une résolution à caractère culturel, comme c’est son objet, ni une résolution politique comme normalement dévolue à l’ONU, mais bien une résolution à caractère religieux, au lendemain du Yom Kippour, le jour le plus sacré du judaïsme.

La France, en ne se démarquant pas clairement de cette résolution n’a-t-elle pas laissé échapper une occasion historique lui permettant d’être l’arbitre d’un règlement pacifique du conflit israélo-palestinien ? Et en ne rejetant pas une résolution à caractère théologique qui n’a rien à voir avec la création de la Palestine, le gouvernement français, ne renvoie-t-il pas un message des plus confus en ce qui concerne la laïcité, pierre angulaire du vivre ensemble, déjà passablement malmenée ? 

Et pourtant, une majorité d’états n’a pas cautionné le vote !

Sur les 58 membres que compte le Conseil exécutif de l’UNESCO, 24 ont voté pour. A l’inverse, cela revient à dire qu’une majorité de pays n’a pas adhéré à cette résolution réécrivant l’histoire. Alors on peut légitimement s’interroger sur les raisons qui ont fait que seuls 6 Etats s’y sont opposés formellement (Allemagne, Grande-Bretagne, Estonie, Lituanie, Pays-Bas, USA). Lire la suite

« …Pas de Juif ni d’israélien parmi nous … »(Mahmoud Abbas au Caire Septembre 2010)

Certains se souviennent de cette déclaration de Mahmoud Abbas en Septembre2010 :

(Photo A.P)

« Je suis disposé à accepter un tiers parti comme l’OTAN, pour contrôler l’exécution de l’accord, mais je n’accepterais pas des juifs parmi les forces de l’OTAN, ou que l’un d’entre eux vive parmi nous. Je ne veux d’aucun israélien sur le territoire palestinien ». WAFA.

Depuis et à de nombreuses reprises, cette vision d’un état palestinien sans juif a été rappelée par Abbas et ses conseillers. Venant d’un homme considéré par les instances internationales comme « modéré, épris de paix » une telle vision a de quoi étonner et indigner. Mais non ! Ce qui étonne et indigne la « communauté internationale » c’est avant tout qu’aujourd’hui, des Juifs vivent dans ces territoires, et que leur présence serait l’obstacle principal à la paix …
Benjamin Netanyahou, le 9 Septembre 2016, voulant contester cette affirmation a repris cette vision palestinienne d’un état sans juif en la qualifiant pour ce qu’elle est : « un nettoyage ethnique » !
Voici sa déclaration : « J’ai toujours été perplexe quant à l’affirmation que les localités juives de Judée-Samarie sont un obstacle à la paix. Personne ne pourrait sérieusement prétendre que les 2 millions d’Arabes vivants en Israël sont un obstacle à la paix. Ils ne le sont pas. Au contraire. La diversité d’Israël exprime son ouverture d’esprit et sa volonté pour la paix. Pourtant, les dirigeants palestiniens exigent un Etat palestinien avec une condition préalable – Pas de Juifs. Cette demande de nettoyage ethnique est purement scandaleuse. C’est d’autant plus scandaleux Lire la suite

Résolution de l’UNESCO : »Pas de lien entre le peuple Juif, Jérusalem et le Mont du Temple », message de Bruno Benjamin Président du Crif Marseille-Provence

(Photo Unesco)

UNESCO, simulacre de vérité dans cette institution satellite de l’ONU. Résolution scélérate votée par 24 pays ignorant l’histoire séculaire de notre peuple. (Au cours du vote, 26 pays se sont abstenus, 24 ont approuvé le texte et 6 s’y sont opposés.)

Reniement et mensonge sont la panacée de ceux qui contribuent aujourd’hui à galvauder l’histoire et de ne retenir qu’une vision contemporaine de celle-ci !

Le Premier ministre Israelien, Benjamin Netanyahu, a déclaré : « une menorah à sept branches est gravé sur l’Arc de Titus à Rome. Symbole du peuple juif d’antan et de l’État juif actuel. À cette cadence, bientôt l’UNESCO affirmera que l’empereur Titus était un propagandiste sioniste ».

Certainement qu’au prochain vote chacun conviendra que Saint Jean d’Acre (Akko) est la propriété de la Grèce et que Césarée est une region italienne ?

(Photo Ambassade d’Israel en France)


Le peuple Juif et son mont du temple sont liés inexorablement. Ses droits sur ce lieu sont inaliénables et rien ni personne ne pourra en décider autrement.

Le fait de souffler le chaud et le froid ne fait qu’attiser la haine!

Le fait de voter une résolution qui démembre un peuple de son origine, pourtant attestée contribue à creuser un fossé encore plus profond. 

Je suis réellement attristé que l’Unesco organisation culturelle se meut en bras armé d’un groupe de pays qui est résolument antisémite !

Bruno BENJAMIN – Président Crif MarseIlle – Provence

Communiqué : Réactions israéliennes à la requête palestinienne à la Cour Pénale Internationale (CPI )

CPIDéclarations du ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Lieberman et du Premier ministre Benyamin Netanyahu concernant la décision de la procureure générale de la CPI.

(Communiqué du conseiller média du Premier ministre et du cabinet du ministre des Affaires étrangères israélien). Lire la suite