Journée Internationale de Commémoration en Mémoire des victimes de la de la Shoah au Camp des Milles

Discours de Madame Fabienne Bendayan-Chetrit Vice-Présidente du Crif Marseille-Provence du 27 janvier 2017 en présence de Véronique Egea et Joelle Bouanat-Cohen membres du Crif Marseille-Provence

Ce diaporama nécessite JavaScript.

AGENDA : Conférence : CRÉER POUR RÉSISTER « LÉO MARCHUTZ, LA PÉDAGOGIE DU REGARD » au Camp des Milles

Conférence d’Angelika Gausmann, membre du Conseil scientifique de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, sur le thème « Léo Marchutz, la pédagogie du regard », qui aura lieu Lundi 30 janvier 2017 à 18h30 au Site-mémorial du Camp des Milles.
Chercheuse dans le domaine de la sociologie de l’art, Angelika Gausmann a soutenu une thèse au sujet des artistes allemands internés au Camp des Milles entre 1939 et 1942, publiée en allemand en 1997. Actuellement enseignante à Padeborn (Allemagne).

 

Cette conférence a lieu dans le cadre de l’exposition en cours au Site-mémorial du Camp des Milles :

LÉO MARCHUTZ, PEINTRE ET LITHOGRAPHE (PÉRIODE DE 1918 À 1949)

 

Entrée gratuite sur réservation (vendredi 27 janvier au plus tard) : culture@campdesmilles.org

Vie des Associations: « Conference sur la vie au Camp des Milles » au centre Communautaire Israelite de Bouc Bel Air 

La Communauté de Bouc Bel Air vous convie à une conférence de Monsieur Guy Marchot et de Monsieur Yvon Romero sur le thème de « La Vie au Camp des Milles » le jeudi 26 janvier 2017 à 19h à la synagogue – maison communautaire Bd Paul Cézanne – quartier La Salle 13320 Bouc Bel Air.

Informations et réservation au 06.50.27.14.12

F. Hollande au Camp des Milles : annonce « d’ici à la fin de l’année » un texte qui fera de toutes violences racistes ou antisémites une « circonstance aggravante »

Pdt François Hollande - Camp des Milles 8 Oct 2015Le Président François Hollande et Madame la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova inaugurent le lancement de la Chaire UNESCO : »Education à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires » au Camp des Milles dont c’est une première concernant une visite officielle d’un chef d’Etat Français dans un camp d’internement et de déportation de la seconde Guerre Mondiale.

En voici quelques extraits : Lire la suite

5e Convention Régionale du Crif #Marseille -Provence « Tolérance et Vivre Ensemble » le 18 Oct. 2015 #SaveTheDate

"Tolérance et Vivre Ensemble"

"Tolérance et Vivre Ensemble"

Photos Crif Marseille-Provence

« L’histoire alerte le présent » : L’Appel national du Camp des Milles du 20 Septembre 2015

« Le monde est dangereux à vivre non pas à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » Albert Einstein

Ainsi commence l’Appel national du Camp des Milles avec la LDH, LICRA, MRAP, SOS Racisme du 20 Septembre 2015.

Le Camp des Milles c’est tout d’abord un lieu de réflexion, un lieu où débute la compréhension et pour certains la découverte de notre passé afin de pouvoir comprendre notre présent.

Monsieur Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles, lors de son intervention nous démontre que l’histoire se répète avec le racisme qui fait passer une société de raison à une société de passion où la passion identitaire prend le dessus. La réaction, la résistance sont toujours possibles mais elles doivent se faire tôt car plus elles sont faites tôt plus elles sont efficaces.

Appel National du Camp des Milles 20 sept 2015
Pascal Galinier du journal Le Monde, fait son introduction en citant l’édito du 16 Sept 2015 de la Tribune de Genève : « Les politiciens font semblant de ne pas voir que les migrants évitent la France »
Extrait : « …Le grotesque se cache dans l’attitude de la classe politique. La gauche fait semblant d’être généreuse alors qu’elle ne l’est pas. On baigne en pleine hypocrisie. Les droites françaises se disputent, elles, la palme de la petitesse. Non que les ténors des Républicains et du Front national n’aient le droit de prôner une politique d’asile restrictive, mais parce qu’ils moulinent la désinformation et la peur avec un aplomb déshonorant. … » Lire l’article en cliquant sur le lien suivant :
Edito de la Tribune de Genève du 16 Septembre 2015

Le danger est partout, la prise de conscience est générale.
Les discours et postures extrémistes se banalisent, les paroles antisémites et antiracistes sont décomplexées et on constate une augmentation des actes antisémites et depuis les attentats, causés par des terroristes, une augmentation des actes antimusulmans.
« Celui qui haït, peut haïr telle ou telle catégorie de personne.»
Actuellement, on peut constater une réelle prise de conscience des pouvoirs publics sur le manque d’éducation de la jeunesse sur ce sujet, et la société civile a un rôle important à jouer.
« Certains médias parlent d’un « nouvel antisémitisme » or il n’en est rien, c’est toujours le même antisémitisme, ses acteurs sont les mêmes. Aujourd’hui, il est plus à la « mode » de s’affirmer Raciste qu’antiraciste. Ici au Camp des Milles on connait le véritable danger » Alain Jacubowicz – Pdt de la LICRA

Pour Dominique Sopo, Pdt de SOS Racisme, il s’est enclenché un mécanisme de la haine ainsi que de paroles haineuses.
Cette expression de la haine finit par convaincre une partie importante de la population. Communautarisme et extrémisme sont des formes d’extrême droite.
Il faut arriver à faire dire : « A quoi pouvons- nous rêver ensemble pour nous projeter dans l’avenir ? »

Pour Madame Nathalie Bajos du « Défenseur des droits » il faut enclencher une mobilisation collective afin que toute personne s’engage autour du racisme.

1er Forum annuel au Camp des Milles « Démocratie, Mémoires et Vigilance » via France3 Provence-Alpes

Journée Nationale du Souvenir des victimes de la deportation : le 26 Avril 2015 au Camp des Milles (Photos)

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Lu sur campdesmilles.org

Dans ce bâtiment furent internées entre 1939 et 1942, plus de 10 000 personnes dans des conditions de plus en plus dures. Réfugiée en France, la plupart fuyait le totalitarisme, le fanatisme et les persécutions en Europe.
Ils faisaient partie des 10 000 Juifs de la zone dite « libre », qui, avant même l’occupation de cette zone, ont été livrés aux nazis par le gouvernement de Vichy, puis assassinés dans le cadre de la « Solution finale ». Lire la suite