BONNES FETES DE HANOUKA : Voeux du Président du Crif Marseille-Provence

Image

voeux-de-hanouka-2016

Publicités

« L’histoire alerte le présent » : L’Appel national du Camp des Milles du 20 Septembre 2015

« Le monde est dangereux à vivre non pas à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » Albert Einstein

Ainsi commence l’Appel national du Camp des Milles avec la LDH, LICRA, MRAP, SOS Racisme du 20 Septembre 2015.

Le Camp des Milles c’est tout d’abord un lieu de réflexion, un lieu où débute la compréhension et pour certains la découverte de notre passé afin de pouvoir comprendre notre présent.

Monsieur Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles, lors de son intervention nous démontre que l’histoire se répète avec le racisme qui fait passer une société de raison à une société de passion où la passion identitaire prend le dessus. La réaction, la résistance sont toujours possibles mais elles doivent se faire tôt car plus elles sont faites tôt plus elles sont efficaces.

Appel National du Camp des Milles 20 sept 2015
Pascal Galinier du journal Le Monde, fait son introduction en citant l’édito du 16 Sept 2015 de la Tribune de Genève : « Les politiciens font semblant de ne pas voir que les migrants évitent la France »
Extrait : « …Le grotesque se cache dans l’attitude de la classe politique. La gauche fait semblant d’être généreuse alors qu’elle ne l’est pas. On baigne en pleine hypocrisie. Les droites françaises se disputent, elles, la palme de la petitesse. Non que les ténors des Républicains et du Front national n’aient le droit de prôner une politique d’asile restrictive, mais parce qu’ils moulinent la désinformation et la peur avec un aplomb déshonorant. … » Lire l’article en cliquant sur le lien suivant :
Edito de la Tribune de Genève du 16 Septembre 2015

Le danger est partout, la prise de conscience est générale.
Les discours et postures extrémistes se banalisent, les paroles antisémites et antiracistes sont décomplexées et on constate une augmentation des actes antisémites et depuis les attentats, causés par des terroristes, une augmentation des actes antimusulmans.
« Celui qui haït, peut haïr telle ou telle catégorie de personne.»
Actuellement, on peut constater une réelle prise de conscience des pouvoirs publics sur le manque d’éducation de la jeunesse sur ce sujet, et la société civile a un rôle important à jouer.
« Certains médias parlent d’un « nouvel antisémitisme » or il n’en est rien, c’est toujours le même antisémitisme, ses acteurs sont les mêmes. Aujourd’hui, il est plus à la « mode » de s’affirmer Raciste qu’antiraciste. Ici au Camp des Milles on connait le véritable danger » Alain Jacubowicz – Pdt de la LICRA

Pour Dominique Sopo, Pdt de SOS Racisme, il s’est enclenché un mécanisme de la haine ainsi que de paroles haineuses.
Cette expression de la haine finit par convaincre une partie importante de la population. Communautarisme et extrémisme sont des formes d’extrême droite.
Il faut arriver à faire dire : « A quoi pouvons- nous rêver ensemble pour nous projeter dans l’avenir ? »

Pour Madame Nathalie Bajos du « Défenseur des droits » il faut enclencher une mobilisation collective afin que toute personne s’engage autour du racisme.

1er Forum annuel au Camp des Milles « Démocratie, Mémoires et Vigilance » via France3 Provence-Alpes

Conférence-Débat le 15 Juin à 19h au Centre Edmond Fled à Marseille autour du livre d’Ephraim Herrera : « Le Djihad, de la théorie aux actes » Ed. Elkana

Livre "Le Djihad, de la théorie aux actes" Ephraim HerreraLe 15 Juin 2015 aura lieu, au Centre Edmond Fleg à 19h, une conférence-débat organisée par Judaïsme et Liberté, l’association France-Israël et le Centre Edmond Fleg autour du livre d’Ephraïm Herrera:«Le Djihad, de la théorie aux actes»

Ce livre décrit les fondements du concept du djihad dans le droit musulman et sa mise en pratique tout au long de l’histoire de l’islam, révélant son application continue à travers les siècles.

L’ouvrage propose d’abord une présentation critique des principales thèses occidentales, qui montre en quoi ces dernières obscurcissent la compréhension du djihad, bien plus qu’elles ne l’éclairent. Lire la suite